La Lomographie

Publié par activé Avr 15, 2015 dans Lomographie | Aucun commentaire
La Lomographie

La Lomographie se réfère à la fois à une marque d’appareil photo, la société Lomographische AG en Australie et à la fois à un style photographique. Le mot lomographie à été créé à la suite d’un modèle portant le nom Lomo LC-A (Lomo Compact Automat). Un appareil photo russe fabriqué en 1982.

C’est une photographie qui se veut assez subjective, voire abstraite, ces images ne sont pas de très bonne qualité, les boîtiers argentiques de la marque possèdent beaucoup de défauts: vignettage, distorsions, surexposition au centre de l’image, voilage, en bref tous les défaut qu’un photographe traditionnel souhaite ne pas avoir.

Alors quel est l’intérêt. Et bien la démarche est purement artistique et permet de se libérer de tous les canons photographiques. C’est le mouvement lo-fi (Low Fidelity, qui signifie basse fidélité en opposition à la Haute Fidélité) en utilisant le traitement croisé cela permet de disposer de couleur saturé, mais aussi pour le noir et blanc, d’effets de flous, des douceurs dans les photos que nous ne retrouvons pas.

La philosophie de lomographie répond à 10 règles:

1 Emporte ton Lomo où que tu ailles
2 Utilise-le à n’importe quel moment — jour et nuit
3 La lomographie ne fait pas intrusion dans ta vie, elle en fait partie.
4 Essaie la prise de vue sans viser
5 Approche-toi au plus près des objets que tu veux lomographier
6 Ne pense pas.
7 Sois rapide.
8 Tu n’as pas à savoir à l’avance ce que tu prends en photo
9 Après coup non plus
10 Moque-toi des règles !

On ne recherche pas le point de vue idéal, on oublie les optiques, les menus de configuration du réflex, cela implique une décision consciente d’abandonner le contrôle.

Le Diana Mini est une réédition du fameux appareil photo Diana F+ qui utilisait une pellicule au format 120 pour prendre entre 12 et 16 photos. Le Diana Mini est un appareil plus compact qui utilise des pellicules au format 35 mm. Il propose deux types de format : le format carré et le demi format qui permet de prendre 72 photos en portrait au lieu de 36 au format carré sur une pellicule standard.

Alors bien sûr certains pourront répondre en disant qu’ils font la même chose avec leur iphone, qu’ils ont plein d’effet différent… Certes, mais il n’y a plus de magie, quand on photographie en argentique, on est patient.  Et les effets rendus sur les photos sont bien plus réalistes et aléatoires que sur un autre appareil. Et il y a toujours cette attente et ce moment de découverte des photos que l’on a développées.

Laisser un commentaire